07/06/2005

Euro dépité...

Tiens, mais que coute donc un eurodéputé (cette sorte de petit jouets en plastiques qui crie "votez ouiiiiiii" quand on le secoue). Non, parce qu'on en a un sacré élevage dans notre Europe à nous qu'on aime. Jusqu'ici, le député européen était payé en fonction de sa nationalité, ce qui faisait que les disparités étaient énormes... Pour donner une idée; en 2004, un eurodéputé venant d'Italie touchait en moyenne 11.000 €uros, tandis que le même, venant d'un des petits nouveaux de l'Est en touchait largement moins de 1.000 (attention toutefois, on parle ici du salaire... Mais il faut y ajouter pleins de petits à côtés; frais généraux (3.700€/mois), déplacement (maximum 3.652€/an), secrétariat/assistant (12.500€/mois), préservatifs (beaucoup et gratuits!)). Les eurodéputés belges ou français touchaient grosso modo 5 à 6.000 €uros (la moyenne, quoi).

En septembre 2003, le Parlement Européen s'est ému de ces disparités et a décidé qu'il y aurait désormais un salaire commun à tous les eurodéputés... Lesquels ont décidé de s'octroyer un salaire de 8.500 €uros/mois, prouvant au passage que l'harmonisation par le haut, si elle était refusée par le traité constitutionnel, est au moins acceptée par ses représentants (en effet, seul les italiens auraient dû accepter de baisser un peu leur salaire...). Malheureusement, aucun accord n'avait pu être trouvé à l'époque... Evidemment, le fait que les 732 députés touchent tout d'un coup 8.500€/mois aurait signifié une enveloppe globale de près de 75 millions d'€uros annuel, ce qui visiblement a été mal percu au sein des pays-payeurs et on en était resté sur les bases du vieux système.

Le parlement Européen n'a toutefois pas abandonné et proposera bientôt au vote un salaire mensuel de 7.000 €uros pour ses eurodéputés (ils se votent leur propre salaire, pratique, non?). Espérons qu'avec Bolkestein, la menace de l'Eurodéputé polonais ne vienne pas entaché le débat... Ca serait tellement triste...

20:37 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.