14/05/2005

Larme fatale

Condoleezza Rice, l'égérie bushienne (je rassure, je comprends pas moi-même ce que j'écris) a défendu sur CNN le droit qu'à chaque citoyen américain de posseder une arme, comparant ce droit à celui d'expression ou de liberté de culte (c'est vrai que bon nombres de décérébrés seraient prêts à abandonner leur liberté d'expression pour peu qu'on leur laisse garder un flingue).

Pour justifier cette position qui tue quelques milliers d'américains chaque année, elle a pris comme exemple son propre père qui a dû, dans les années 60, prendre les armes pour se défendre des agressions raciales dont la communauté noire était victime. C'est là, le problème des conservateurs, ils croient toujours être 50 ans en arrière...

15:27 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.