12/05/2005

C4 patronal

Fait rare et donc intéressant, les actionnaires d'une grosse boite allemande (Deutsche Börse, la bourse allemande comparable à Euronext) ont réussi l'exploit de faire "tomber" l'équipe dirigeante. Le plus rigolo étant par ailleurs que l'entreprise était loin d'être en déficit ou même en récéssion... Les actionnaires étaient simplement opposé aux choix tactique de l'entreprise et ont donc milité (et obtenu) la disparition du président du directoire, Werner Seifert, de Rolf Breuer, président du conseil de surveillance et ancien président de Deutsche Bank, ainsi que de trois autres membres du conseil de surveillance.

On sait depuis longtemps que les actionnaires ont de plus en plus de pouvoir sur les entreprises. On sait également que les actionnaires ne sont pas interessés par la pérénité d'une entreprise mais juste par ses dividendes et la hausse de ses actions. En arriver à ce que des actionnaires qui voient à court terme puissent imposer leurs vues à ceux sensés s'occuper de l'entreprise sur plus long terme, c'est dangereux, non?

20:45 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

;; hé oui, très dangereux ... mais c'est déjà le cas quand même, non ?

Écrit par : llar. | 13/05/2005

Les commentaires sont fermés.