06/05/2005

C'est encore moins nous!

... Et restons deux secondes en Irak américain, pour voir la justice triompher une fois de plus! Vous vous souvenez tous, en novembre 2004, un caméraman de NBC suit un groupe de GI's qui déambule dans un falloudjah en ruine... Le groupe entre dans une mosquée ou plusieurs résistants irakiens morts baignent dans leur sang. «Ce salopard fait semblant d'être mort», dit soudainement l'un des Marines. En effet, un des irakiens semble encore un peu vivant. Le GI's sort alors son arme et achève l'homme à bout portant d'une balle en pleine tête, devant les caméras de son pays. «Bon, il est mort maintenant», épitaphera un autre Marine.

Ces images provoqueront un tollé dans le monde "civilisé"... Comment peut-on laisser faire cela? L'article 3 (commun aux quatre Conventions de Genève) interdit pourtant clairement toute attaque contre une personne qui ne prend pas ou ne prend plus part aux hostilités, qu'il s'agisse d'un blessé, d'un prisonnier, d'un civil... Bref, la cause semblait entendue... Mais non, désolé, Washington ne va quand même pas renvoyer tout ceux qui déconnent, ce serait mauvais pour le moral des troupes (ils ne peuvent pas s'amuser, eux aussi?)...

C'est ainsi, la justice des hommes est à la gloire du vainqueur... C'est donc en "état de légitime défense" que le GI a achevé un blessé sans arme... Pourquoi pas, hein...

23:44 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

.... Chaque guerre a ses bavures et ses aveugles, chaque pays a ses bouzeux, cela n'excuse rien comme ce n'est pas un monopole, l'auditorat militaire américain ne se réduit heureusement pas à ce cas malheureux et médiatisé...J'en veux pour preuve Graner...

Écrit par : promethee | 08/05/2005

:) Oui, chaque guerre est vecteur de "crime de guerre" (comme si la guerre n'était déjà pas un crime à elle toute seule). Ce n'est pas les américains que je pointe ici, mais la manière qu'on les vainqueurs de s'auto-pardonner leur faute... Et Graner, comme England et autre Karpinski sont à mes yeux davantage des boucs-émissaires que des véritables bêtes féroces... Les vraies "bêtes" (qu'on peut prendre dans les deux sens du terme) sont ceux alignés à l'échelon supérieur, des gars comme le général Sanchez ou Rumsfeld...

Écrit par : kusquo | 08/05/2005

Une circonstance exténuante ? La légitime démence ! Je comprends mieux pourquoi les USA n'ont pas voulu reconnaître le TPI : on ne juge correctement que les vaincus...

Écrit par : Ubu | 08/05/2005

.... Ubu,
Ironie du propos, la France qui a ratifié le TPI n'a toujours pas jugé ses coupables pour le massacre de Sétif en Algérie, ses milliers de morts et bien des décennies après. Les papiers signés, à Kyoto comme à La Haye, c'est comme les tampons, tu connais la suite... :-/

Kusquo,
Je suis un équidistant épidermique... ;)))

Écrit par : promethee | 08/05/2005

Les commentaires sont fermés.