24/04/2005

Carrefour; à la croisée des chemins...

Tiens, c'est rigolo; Alors que près de la moitié des magasins "Carrefour" de France sont touchés par des grèves sauvages, son ancien PDG, Daniel Bernard semble filer avec la caisse.

C'est bizarre, j'ai toujours cru qu'un mauvais travailleur était viré sans prime, je constate avec soulagement qu'un gars qui fait perdre de l'argent à son entreprise (-8,3% de son résultat d'exploitation en 2004) peut encore sortir par la grande porte, emportant 38 millions d'€uros dans ses fontes. Alors oui, je sais, il a pas réellement touché cette somme mais la touchera par petit bout tant qu'il ne concurrence pas carrefour ces quatre prochaines années (pour moitié moins, je promets de ne jamais concurrencer Carrefour pendant 20 ans).

Avec son départ, Carrefour accueille Luc Vandevelde dit le "cost killer" en son sein. Ce brave homme est surtout connu pour les quelques milliers d'emplois qu'il a fait passer à la trappe pour "restructurer" Mark & Spencer". Autant dire que les employés de Carrefour, a qui on a déjà supprimé la prime d'ancienneté, la prime d'assiduité, réduit la prime de participation et la prime d'intéressement sont impatients de savoir à quelle sauce ils vont être avalé.

22:11 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.