20/04/2005

Le mot de l'UNICE

Et dans la famille "mais qu'en pensent-ils du traité", voici venir après le Medef français, le même lobby mais à l'échelon supérieur; L'UNICE (qui est donc le patronat européen) s'est joyeusement lâché dans plusieurs notes internes révélées par le journal "l'Humanité".

Morceaux choisis;

"La référence à une Union européenne "hautement compétitive" a été incorporée dans la première partie de la constitution parmi les objectifs de l’Union. C’est un changement considérable (...) Dès lors, la nouvelle constitution donne à la compétitivité une place réellement prééminente."

"L’UNICE est satisfaite que le traité constitutionnel n’accroisse pas les compétences de l’Union européenne dans le domaine social, pas plus qu’il n’étende l’utilisation de la majorité qualifiée."

"La charte des droits fondamentaux est incluse comme partie II du traité constitutionnel (...) Une référence spécifique aux explications du praesidium qui a rédigé la charte a également été introduite (...) CES CONSIDERATIONS RESTREIGNENT LE POUVOIR D’INTERPRETATION DES COURS DE JUSTICE NATIONALE ET DE LA COUR DE JUSTICE EUROPEENNE ET EMPECHENT L’EXPANSION POTENTIELLE A L’AVENIR DE LA PORTEE DES DROITS GARANTIS PAR LA CHARTE. Afin d’assurer la prise en compte de ces précisions, le préambule de la charte rappelle, lui aussi, l’importance des explications du praesidium."

"La rédaction de l’article sur la Commission s’inscrit dans la ligne des exigences de l’UNICE qui veut une Commission forte, gardant le droit exclusif d’initiative. (...) c’est très important pour l’Union européenne d’avoir une Commission indépendante et forte qui agisse comme gardienne du traité et qui puisse faire des propositions législatives au Conseil et au Parlement dans l’intérêt de l’Union tout entière. Maintenir le DROIT EXCLUSIF D'INITIATIVE pour les affaires législatives avec une Commission complètement indépendante représente le moyen de garantir la cohérence et l’effectivité des actions communautaires."

"L’UNICE se félicite que la stabilité des prix demeure l’objectif principal de la Banque centrale européenne et que son indépendance soit garantie."

Je pense que tout est clair...

17:44 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Clair dès le départ... Une constitution est choisie par la population. Un traité se négocie entre pays. Un ovni passe dans le ciel. Et les entreprises veulent notre bonheur... ;)
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 20/04/2005

... Mon dieu, l'Unice!! J'ai dans ma jeunesse interprété une réunion pour eux. Une seule, puis j'ai dit : plus jamais ça. Ils sont, comment dire, comment le dire, comment exprimer ce qu'ils sont : odieux! Voilà, c'est le terme : odieux... :)

Écrit par : serge | 21/04/2005

........ très étonnant, oui, alors là oui, tiens tiens tiens ...

Écrit par : llar. | 21/04/2005

Ouille Tiens, curieux, j'ai mal au cul. On a dû, sans que je m'en rende compte, m'enc...

Écrit par : Cariboux | 21/04/2005

tiens au fait 38 millions d'euros, c'est l'indemnité de licenciement de l'ex-pdg de Carrefour. Meuuuuuh non c'est pas exagéré, meuuuuuh non les employés qui on fait grève pour leur salire y a pas longtemps ne sont pas pris sévèrement pour des cons, meuuuuuuuuuh non, tout va bien, le patronat oeuvre pour le bien-être de l'humanité.
source: http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3234,36-641419@51-627666,0.html

Écrit par : llar. | 21/04/2005

:) Merci Nar., j'avais aussi vu l'info sur le PDG de carrefour, je comptais d'ailleurs le mettre ici. C'est totalement scandaleux; il touche plusieurs dizaines de millions d'€uros parce qu'il a été mauvais...

Écrit par : kusquo | 21/04/2005

Les commentaires sont fermés.