20/12/2005

The END

Bon, il est temps de faire son deuil... Utopia, c'est fini. Ca fait six mois que je poste les derniers râles au fur et à mesure, mais c'est juste par manque de volonté d'arrêter le supplice une bonne fois pour toute.

Merci à tous ceux qui auront été fidèles jusqu'au bout, merci à tout ceux qui auront laissé un message de sympathie (ou même des critiques, en fait), merci à Bush d'avoir su, avec tant de patience, se montrer aussi ridicule durant ses 4 dernières années... Merci aux hommes importants sur terre d'être aussi corrompus et tristes, démontrant l'utilité de ce site... Merci à ma moman, enfin, de m'avoir fait si bête que je doive régulièrement faire de longues recherches et de longs recoupements pour comprendre une situation (ce qui aura donné au final quelques centaines de posts sur utopia)

20:20 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

12/12/2005

Liège, elle a tout d'une grande...

Selon le premier audit urbain publié par la commission européenne, Liège est la ville la plus dangereuse d'Europe avec le plus de crimes enregistrés par habitants. Je sens poindre la légitime fierté des liégeois qui surclassent leurs homologues européens. Un audit qui fait d'autant plus de bien qu'il tombe presque simultanément avec la perte de la première place du championnat de football belge.

17:29 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/12/2005

P2P égalitaire

Le P2P ronge les gains des artistes. C'est en gros le mantra inscrit au fer rouge par les maisons d'éditions sur leurs cd. Pourtant, si on en croit l'étude de David Blackburn - étudiant à Harvard - seuls les gros "artistes" (entendez, "ceux qui génèrent le pognon") seraient pénalisés, tandis que le P2P offrirait un moyen de reconnaissance inédit aux jeunes artistes.

Cette étude - qui doit filer des boutons à certains - avance que seul le quart supérieur des artistes [vendant le plus de titres] vendent proportionnellement moins, alors que les trois quart des autres vendent plus, grâce à la notorieté acquise via internet.

Le réseau des réseau serait-il un moyen de gommer les inégalités entre les forts et les faibles?

15:14 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/12/2005

Condi satisfait ses hotes

Condi Rice, qu'il n'est plus besoin de présenter pour détester, a fini son mini-trip bruxellois. Son seul regret (bien légitime) aura été de n'avoir eu le temps de photographier le Manneken Pis avant de partir. Et pourtant, elle n'aura pas chômé pendant ce grand congrès de l'OTAN ou elle était invitée d'horreur : Elle a réussit à "satisfaire" les alliés européens au sujet des prisons secrètes que la CIA aurait disséminées un peu partout en Europe (surtout de l'Est), et ce, sans en dire quoi que ce soit de "neuf". Donner des "assurances satisfaisantes" sans rien dire de particulier, j'appelle bien celà un exploit !

Non, il peut paraître évident que ces lignes sont le reflet d'une certaine animosité à l'égard de la "dame de fer" étasunienne (l'autre est à l'article de la mort) mais il n'en est rien. Face à des critiques venant de toute part, Condi s'est borné à admettre que la guerre contre le terrorisme avait entraîner des "erreurs", ce qui est assez courageux de sa part (on se serait certainement contenté d'un "c'est pas nous, j'le jure !"). Pour fêter dignement cet aveu publique, les politiques européennes se sont congratulés, félicités, embrassés, tripatouillés et plus si affinités et ont affirmé d'une même voix à quel point la lumière leur était apparue sous le langage fleuri de l'ingénue étasunienne. Elle a avoué que cette guerre contre le terrorisme avait mené à des erreurs, donc, ne creusons surtout pas les cas probables (certains?) d'erreurs. L'aveu suffit pour sortir lavé de tous ces drôles de soupçons... La politique européenne a cela de bien qu'elle ne baisse jamais son pentalon... Ou pas tout le temps, en tout cas.

Pour le reste, la CIA est toujours accusé d'avoir détenu et probablement un peu torturé aussi des gens auxquels nous n'avons même pas été présenté, et ce dans divers pays européens, principalement dans l'Est (Roumanie, Bulgarie...) mais les soupçons portent également sur d'autres pays, comme l'Angleterre et l'Allemagne qui attendaient de connaître les raisons de centaines d'atterissage d'avions "privés" étasuniens sur leur sol. Il y a quelques jours, la chaine étasunienne ABC affirmait (sur bases d'aveux de membres actifs et retraités de la CIA) que deux de ces prisons secrètes avaient été fermés en Pologne et en Roumanie quelques jours à peine avant l'arrivée de tante Condi. Et si ces nouveaux soupçons donnent des sueurs aux futurs européens (si d'aventure il y avait des preuves à ces allégations, l'entrée de ces nouveaux pays dans l'UE risquerait d'être remis en cause), d'autres inquietent également les anciens, comme ce cas d'enlèvement d'un allemand d'origine libanaise, enlevé en Macédoine et transferé en Afghanistan pour y subir quelques moments difficiles.

Rien n'est totalement perdu, ceci dit. Après quatre ans de "guerre contre le terrorisme", les Etats-Unis ont (enfin) modifié les règles d'interrogatoire, obligeant les barbouzes étasuniens de se conformer aux conventions contre la torture, même s'ils ne sont pas sur le sol américain (jusqu'ici, seul les interrogatoires musclés sur sol étasunien étaient prohibés). On ne désespère pas de voir dans cinq ans une interdiction de filer ses prisonniers à des pays moins regardant sur la torture.

Décidément, au plus on se bat pour la démocratie, ou plus on en foule au pied les plus élémentaires devoirs.

12:16 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

07/12/2005

Jobs de merde

On arrête pas le progrès ! J'avais parlé il y a des lustres de ce concept de "chomeurs aux enchères", concept allemand (ils sont très en avance parfois). Le principe est simple : un boulot que les chomeurs se disputent en descendant au fur et à mesure leurs espoirs d'appointement. Ca a dû bien fonctionner car ca débarque avec ses gros sabots par chez nous !

Et oui, toi aussi, propose ton salaire le plus bas pour rafler ce boulot de merde dont tu n'as jamais rêvé !

23:30 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/12/2005

Tirez bourrés !

Aux Etats-Unis, avant 21 ans, on ne peut pas boire, mais on peut tuer des irakiens! C'est de ce constat sans appel qu'un représentant républicain du Congrès pour l’État du New Hampshire, James Splaine, a appellé à une modification de la loi ! Non, il n'est pas question d'interdire aux vaillants jeunes soldats de cet état de faire des scéances de tirs sur irakiens mobiles, mais plutôt de descendre l'âge de consommation d'alcool à un stade acceptable... 18 ans. Bien sûr, cette clémence ne s'adressera qu'aux seuls recrues de l'US army.

Remarquez, il leur faudra bien ça pour retourner en Irak, hein !

21:59 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Chavez Vs Chavez

Les élections législatives vénézuéliennes n'auront pas tenus leurs promesses. Avant même le début des votes ce matin, le vainqueur était déjà connu.

Les opposants vénézuéliens sont de grands comiques. Alors que les sondages annoncaient un enième raz-de-marée de la formation du président Hugo Chavez, l'opposition s'est auto-dissoute, prétextant un manque de confiance dans les appareils de votes éléctroniques qui ne garantiraient pas l'anonymat des votants. Tour de passe-passe pour éviter l'humiliation continue pour ces formations - anciennement majoritaire dans le pays - qui n'ont plus rien gagné depuis 1998, et qui fomentent divers actes sensé déstabiliser le président (coup d'état, grève générale controversée...).

Leur départ offre néanmoins un cadeau empoisonné : Avec une absence totale d'opposition au parlement, Chavez se retrouve seul en piste, à la merci de critiques sur la démocratie vénézuélienne de pays tels que les Etats-Unis, opposés de longue date au président sud-américain

21:45 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/11/2005

On finit toujours par savoir la vérité...

Tiens, puisqu'on sait maintenant que les Etats-Unis avaient connaissance de l'attaque de Pearl Harbor avant même que le premier avion nippon ne décolle de sa base, dévoilons un second mensonge réccurent (et certainement pas le dernier); les moudjahidine afghans n'ont pas été aidés par la CIA après l'invasion de leur pays en 1980. Les barbouzes anti-soviétique ont aidé les opposants au régime de Kaboul dès juillet 1979, soit quelques mois avant que le premier soldat russe ne pose son pied dans ce pays montagneux.

Finalement, quand la Russie annoncait qu'elle entendait lutter contre l'ingérence étasunienne en important quelques dizaines de milliers de soldats en Afghanistan, c'était pas tout à fait un gros mensonge...

16:31 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

C'est tout cuit!

"Le feu, ca brûle". Cet adage qu'en général on apprend très tôt - à nos dépends - n'est pas encore très évident dans le chef des généraux étasuniens... Ou peut-être l'est il trop, en fin de compte.

Petit rappel des faits; En novembre 2004, les troupes américaines lancent l'opération Phantom Fury (on imagine aisément des petits Casper qui se balladent rageusement à la recherche de méchants terroristes!) contre la ville de Fallujah dont le grand gourou local appelle à la sédition. L'attaque durera 20 jours, pendant lesquels on ne saura presque rien de la situation exacte. Aussi, c'est sans réelles surprises qu'on apprend aujourd'hui, via un documentaire de la RAI que les troupes coalisées en aurait profité pour faire quelques tests scientifiques: Les irakiens sont ils solubles dans le phosphore? Les bombes à fragmentations couvrent-elles bien un zone qui va du petit gamin aux cheveux bruns là-bas à la grand mère avec un voile de l'autre côté?

Pour les bombes à fragmentations, rien de très étonnant; Ces bombes qui explosent en hauteur, en diffusant de nombreux autres engins explosifs, sont toujours dans les grands sacs que les militaires étasuniens ou européens prennent avec eux lors de leurs vacances dans les régions chaudes. A l'instar de ces bombes à sous-munitions, les bombes à fragmentations créent du rebus; on estime qu'entre 5 et 30% des plus de 200 engins explosifs que contient chaque bombe à fragmentation n'explosent pas en touchant le sol mais demeure dangereux, devenant de fait de sortes de mines anti-personnelles. Ces sympathiques engins de morts, interdits par l'ONU, ont été retrouvés après la première guerre du golf, en ex-Yougoslavie, en Afghanistan (où les bombinettes avaient été colorées comme les paquets d'aide humanitaire pour rigoler... On estime d'ailleurs à 5.000 au bas-mot, le nombre d'engins n'ayant pas encore explosé dans ce pays) ou encore, à nouveau, en Irak.

Moins connu, mais nettement plus rigolo, le phosphore blanc qui aurait été utilisé pour mettre de l'ambiance à Fallujah. Cette arme n'en est - à l'origine - pas une. Il s'agit de largage en pleine nuit et à haute altitude de phosphore qui s'embrase permettant aux bélligérants d'arrêter de somnoler béatement et de se concentrer utilement à l'éradication de son prochain (Quel progrès!). Evidemment, le fait de tirer ce phosphore juste un peu plus bas permet la création de nombreux braséros individuels bon marché.

Le reportage est en partie basé sur les déclarations de plusieurs soldats étasuniens, dont Jimmy Massey, très actif contre cette guerre depuis son séjour dans le bourbier irakien. De nombreux autres témoins (médecins irakiens, chercheurs britaniques et canadiens, soldats italiens, simples habitants...) confirment cet état de fait.

Saddam sera bientôt condamné à mort pour avoir utilisé des armes non-conventionnelles il y a 17 ans... Petit espoir donc de voir Junior condamné pour la même raison.

15:58 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/11/2005

Pas de prisons secretes chez vous! dormez braves gens!

On parle souvent de la cacophonie au niveau européen. 25 pays qui parlent en même temps, ca fait du bruit. Puis, parfois, lors d'un moment de grâce, un éclair de génie ou d'une bonne bouffe entre têtes couronnées, le silence se fait, religieux. Là, un convive, plus hardi, s'élance au nom de tous; "Non, il n'y a pas de prisons secretes de la CIA en Europe"... Puisqu'il le dit.

Ainsi, La Pologne et la Roumanie (toutes deux visées par le rapport d'Human Right Watch qui avait amené la polémique) ont vigoureusement démenti toute véracité à ces accusations! Jamais, en aucun cas, ils n'auraient accepté des prisonniers pour le compte de la CIA. Ils n'ont même jamais entendu une telle proposition émanant des Etats-Unis (ce qui est d'ailleurs étrange puisque le ministre de l'intérieur tchèque, lui, a bien recu une requête du genre, mais avait refusé, selon lui). Précisons en outre que si le fond est déni, certains éléments de preuves avancés par Human Right Watch, comme l'atterrisage d'un mystérieux avion en Pologne en 2003 est bien confirmé par les autorités polonaises...

L'Europe, qui avait immédiatement déclenché un vaste débat ne compte pas se satisfaire de belles promesses et... Non, j'déconne plein tube... De débat, l'Europe s'est arrêtée aux considérations générales (la torture, c'est pas bien!) et a organisé une enquête informelle interrogeant sur ces accusations les Etats-membres, ainsi que des pays aspirant à l'adhésion, Roumanie, Bulgarie, Croatie et Turquie. Même pas un bout de parlementaire européen envoyé dans les zones incriminées. (faut dire qu'il en existe au moins deux! Ca fait beaucoup de travail).

Nul doute qu'avec de telles pressions, la torture en Europe soit totalement bannie! Laissons le mot de la fin au conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, Stephen Hadley, qui estime à propos de ces prisons que "le fait qu'elles soient secrètes, pour autant qu'elles existent, ne signifie pas que la torture pourrait y être tolérée"... Si après ca, quelqu'un a encore un doute sur leur existence...

00:52 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

05/11/2005

Pétrole contre Pourriture!

Le gouvernement pétrolier des Etats-Unis a encore frappé. Après avoir attaqué un pays au nom de la libérté et du pétrole pas cher (et avant de faire pareil en Iran), les industriels de l'or noir se sont offerts la peau des esquimaux après 20 ans de lutte acharnée. l'Artic National Wildlife Refuge (ANWR), réserve protégée depuis 1960 et l'un des derniers bastions non colonisés par l'homme aux Etats-Unis vit probablement ses derniers jours de quiétude.

En effet, au nom d'économies de bout de chandelles affectant tous les ministères étasuniens, à l'exceptions notables de la défense (500 milliards par an, si je ne m'abuse) et de la sécurité nationale, l'équipe Bush a permis à ses généreux sponsors de forer allègrement dans cette réserve nationale protégée afin de "réduire la dépendance énergétique des Etats-Unis et de créer des emplois". Autrement dit; "de s'en mettre encore plus dans les poches que jusqu'à maintenant" (ExxonMobil a un chiffre d'affaire supérieur au PIB du luxembourg, soit dit en passant...)

Si L'équipe Bush espère ainsi extraire quelques 10 milliards de barils de ce sol, elle "oublie" que cette manne céleste ne représenterait jamais que 2,5 % des besoins en pétrole des États-Unis et qu'il serait préférable de diminuer la consommation des automobiles américaines, comme le suggère le Natural Resources Defense Council (le Conseil américain de défense des ressources naturelles) qui affirmait plus efficace et plus sûr de revoir la consommation en énergie des Sports Utility Vehicle (4X4). La NRDC avait d'ailleurs proposé un texte sur des standards de motorisation moins gourmands en carburant qui «permettrait l'économie d'un million de barils de pétrole par jour d'ici 2020.»

Toutefois, si le sénat vient ainsi d'ouvrir des régions protégée à l'appétit des monstertrucks en goguette, il faut que ces mesures soient également validées par la chambre des représentants, ultime espoir pour ceux qui depuis 20 ans se battent pour protéger le peu de nature qu'il nous reste...

19:17 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/11/2005

Qui veut gagner des millions?

Au XVIe siècle, l'Eglise catholique vendait à ses ouailles de précieuses "indulgences" permettant d'obtenir le pardon divin en échange de quelques piècettes. Au XXIe siècle, c'est l'inverse; L'Eglise catholique s'emploie à acheter l'indulgence de ces victimes. Seul changement notable; Avec l'inflation, on passe de quelques piècettes à quelques millions. Mais que ne ferait-on pas pour être dans la paix (du christ!)

Ainsi, la pédophilie, dont l'explosion des cas ces dernières années semble inversément proportionnel avec les nouvelles vocations de prêtres, fait figure de reine de la discipline. En 2003 déjà, l'archeveché de Boston versait quelques 85 millions à plus de 550 victimes pour que ceux-ci arrêtent leurs vains procès contre l'Eglise (source). En 2005, florilèges de bonnes affaires (pour les victimes, hein!); A Orange (Californie), 87 personnes se partagent 100 millions de dollars... (source) A Oakland (toujours en Californie), c'est 56 millions qui sont mis sur la table (source). A Sacramento (Californie, encore), 35 millions pour 33 victimes présumées (source). A Covington (Kentucky), 120 millions seront partagés entre une centaine de victimes (source). A Hartford (Connecticut), 43 personnes partagent 22 millions (source). Enfin, l'archevêché de San Francisco a réglé de la même manière des affaires similaires, la plupart impliquant un seul prêtre, le défunt père Joseph Pritchard. Les diocèses de Sacramento et Santa Rosa ont eux aussi déboursé des millions de dollars pour plus de 40 affaires en tout.

On estime ainsi, qu'aux Etats-Unis, l'Eglise catholique aurait déboursé pour plus d'un milliard de dollars en "don" aux victimes, pour peu que celles-ci arrêtent d'ennuyer le monde...

Ca aurait finalement couté moins cher d'envoyer tout ces prêtres en villégiature en Thaïlande...

14:34 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

31/10/2005

Au bout du fusible!

Les résultats du grand jeu "Kikadi?" sont enfin connus et ce sera donc Lewis Libby, alias le directeur de cabinet du vice-président Cheney, qui a gagné (peut-être 30 ans de prison; les espoirs les plus fous sont donc permis!). Nous ne pouvons que féliciter le gagnant et l'encourager à emmener ses petits camarades de promo avec lui dans les geôles de Guantanamo bay!

Pour les ceusses qui avaient sauté un passage, il s'agit bien sûr du palme-gate, cette affaire du nom de l'agent de la CIA dont la véritable identité, normalement secrète pour d'évidentes raisons, avait été révélée aux médias par un membre du gouvernement, lesquels trop contents de pouvoir assurer la suite de la bétise, s'étaient mis joyeusement à balancer son nom sur toutes les ondes, que même les indiens d'amérique du sud devaient être au courant. Comme par hasard, cette fuite survenait quelques jours à peine après que le mari de l'agent - un diplomate très au fait sur la question irakienne et chargé par l'administration Bush d'apporter des élémentes accusant Saddam de chercher à obtenir la bombe nucléaire - ne conteste publiquement la version officielle du gouvernement et de l'existence même d'un quelconque programme nucléaire irakien. Certaines mauvaises langues y avaient vu une revanche envers ce diplomate peu diplomate...

Aux dernières nouvelles, le fusible Libby (parce que'il saute quand il fait trop chaud!) serait accusé de parjure, de faux témoignage et d'entrave à la justice. Comme il est bien élevé, il réfute au passage avoir connu l'identité de l'agent Plame via son mentor, Dick Cheney. Karl Rove, cerveau du golfeur qui tient lieu accidentellement de président, est, de son côté, encore sous le coup d'une enquête, même si l'espoir de le voir rejoindre le banc des accusés est mince.

La Maison Blanche appelle pour sa part à considerer l'accusé comme innocent tant que sa culpabilité formelle n'aura été prouvée... Ce qui devrait n'être qu'une question de jours...

22:38 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

© Genre Humain, 2005

Selon les travaux publiés mi-octobre dans la revue "Science" (que je ne lis jamais, soit dit en passant), 20% des gènes humains seraient déjà brevetés par nos amis les crétins en costumes trois-pièces.

Ces proprietés sont bien sûr inégalement réparties; Une grooooooosse majorité aux Etats-Unis (78% de ces brevets), une partie moindre en Europe et au Japon (respectivement 6 et 4%) et rien dans le reste du monde (oui, ca fait pas 100%: il faut en rajouter 2% au Canada et 10% à des entités inconnues). La place du brevet dans la societé étasunienne (dont les entreprises brevetent tout et même le reste) et dans le reste du monde (qui ne brevete que parfois, quand il y a vraiment quelque chose à breveter) explique sans nul doute la différence.

Tout aussi "inattendu", une groooooooooosse majorité de ces brevets sont détenus par des entreprises privées (plus de 68%) contre le reste aux institutions publiques...

Heureusement, affirme-t-on, l'Office américain des brevets et l'OEB (la même chose mais de notre côté de l'Atlantique) ne permettent plus de nos jours la même facilité à déposer ce genre de brevet que dans les années 1990. Reste que tant que le brevetage du vivant sera permis, le risque de la suite du code générique humain pillé par des multinationales sans scrupules (enfin, on les présentera sans doute comme des pionnières de la science en mouvement) subsistera. Pour rappel, 95% du code génétique humain est commun avec celui du chimpanzé. Permettre l'étude du génome du chimpanzé revient donc à permettre l'étude du génome humain

Bienvenue dans notre futur!

14:22 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/10/2005

La Belgique à l'arrêt

Après 13 années de calme - mais pour la seconde fois ce mois-ci - la Belgique était paralysée par une grève générale. Transports en communs, grandes surfaces et nombre d'entreprises à l'arrêt pendant que près de 100.000 personnes marchaient dans Bruxelles avec un seul mot d'ordre; "Pas touche à ma (pré)pension!"

En effet, si officiellement, la Belgique, tout comme beaucoup de ses voisins, offre la retraite effective à 65 ans; dans les faits, la Belgique est le second pays européen à voir ses travailleurs s'arrêter le plus tôt avec une moyenne de... 57 ans (juste après le Luxembourg ou les gens travaillent en moyenne jusqu'à 56,8 ans; La moyenne européenne est de 60 ans et la moyenne dans les pays anglo-saxons griment à 62 ans- source OCDE). Comme la retraite est fixée à 65 ans, le gouvernement belge offrait à ceux qui le souhaitaient une prépension dès 58 ans avec au moins 25 ans de carrière

Hélas, puisqu'il parait que nous sommes en crise (j'adore ces crises qui enrichissent encore plus certains), le gouvernement entend mettre bon ordre dans ce système qui coute cher: Fini ce temps de débauche ou seuls 26% des belges de 55-64 ans travaillaient (à nouveau, seul le Luxembourg fait mieux - ou "pire" selon le point de vue - avec 24,9%. La moyenne européenne étant de 41%)... Dès 2008, la prépension conventionnelle (certaines dérogations restant possible en cas de restructuration massive ou de travail "dur") ne sera accessible qu'à 60 ans et 30 ans de dur labeur d'ici à 2012 (qui passeront ensuite à 35 ans de carrière parce que merde, faut pas déconner, faut bosser pour bénéficier des généreuses largesses des générations suivantes - que je plains d'avance de travailler au delà de 70 ans, parti comme ca).

La CSC (syndicat chrétiens regroupant 1,7 millions d'adhérents - presque un belge sur six), la FGTB (syndicat socialiste - 1,3 millions d'adhérents) et le syndicat libéral ont donc une seconde fois après la grève général du 7 octobre, organisés un nouveau bloquage du pays hier, qui - je peux le prédire sans risque - ne changera rien à la politique d'austérité imposée par le gouvernement. Dans ce cas de figure plus que probable, les syndicats ont menacé d'organiser des actions dures après les vacances de Toussaint, ce qui promet d'être drôle.

Et pendant qu'on saborde ceux qui ont travaillé toute leur vie et qu'on espère encore faire travailler un petit peu, les jeunes restent les plus touchés par le chomage. Qu'il y aurait une morale à trouver, que cela ne m'étonnerait pas...

13:49 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/10/2005

Bon voisinage...

Même la Lituanie s'est élevé contre les propos outrageux et dangereux du président en exercice iranien M. Ahmadinejad (lequel a été rebaptisé "Danette" par mes soins car "On s'élève tous contre danette, danette...") Ce dernier, je rappelle pour les trois endormis du fond qui n'ont rien suivi, avait appelé à rayer Israël de la carte lors d'un conférence judicieusement nommée "Un monde sans sionisme" et qui avait conduit à la condamnation unanime de l'Iran par tout le monde, y compris les communistes français et ma concierge espagnole!

Ces propos avaient été suivis par les ceusses du sinitre des affaires étrangères iranien, Manouchehr Mottaki qui a confirmé que "Israël est un Etat "illégitime" qui doit disparaître de la carte du monde, et la condamnation internationale des propos du président iranien Mahmoud Ahmadinéjad ne servent qu'à "couvrir" les crimes perpétrés par l'Etat hébreu contre les Palestiniens".

Seulement, la Russie a, semble-t-il assez mal vu ses propos, elle qui s'est évertuée à défendre l'Iran dans le dossier du nucléaire et qui a sans doute l'impression de se faire éternuer au visage devant tout le monde. Aussi, l'Iran vient-elle, par l'entremise de son consulat à Moscou, de "nuancer" ses propos: "M. Ahmadinejad (Le président, donc) n'avait pas l'intention de s'exprimer en des termes aussi vifs et d'entrer en conflit (...) Il est absolument clair que dans ses propos, [il] a souligné la position essentielle de l'Iran, axée sur la nécessité d'organiser des élections libres dans les territoires occupés".

Ce qui, traduit de la langue de bois en français, donne bien; "Il faut rayer Israël de la carte". CQFD

11:47 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/10/2005

Peau neuve...

Chouette, à Bruxelles, la Stib (Les transports en commun bruxellois) fait peau neuve. Exit les couleurs jaune-pipi et bienvenue dans le gris (pour une capitale, c'est normal!). Mais attention, pas un gris "immeuble en fin de vie dans un quartier pourri"; non, un beau gris "métal" agrémenté de tâches d'or, de bronze ou de cuivre. Ca va être top!

On doit cette brillante idée au créateur anversois Axel Enthoven, qui s'est notamment inspiré des lignes et couleurs de l'Art Nouveau. Le but de l'opération est de remplacer l'ensemble des véhicules vieillissant (euphémisme) par du flambant neuf, d'ici fin 2008. Outre les véhicules, changeront également; les points de vente (rebaptisés "Kiosk"), les agences commerciales ("Bootik"), les billeteries automatiques ("Go") et les uniformes des controleurs ("Brutus"... Enfin, moi, c'est comme cela que je les rebaptise).

14:00 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Pouf, t'es mort!

Les dirigeants du monde sont des gens biens; Ils ont fait une minute de silence pour les quelques 50.000 morts et 70.000 blessés du tremblement de terre survenus au Pakistan, en Inde et en Afghanistan le 8 octobre. Mais quand il a été question de pognon, ils ont disparu dans un nuage de fumée au milieux de rires genés. Fallait probablement pas trop leur en demander le même jour!

C'est sûr, remarquez, qu'un tremblement de terre, c'est un peu has-been. Celui de Bam (Iran) qui avait fait 30.000 morts n'avaient pas interessé grand monde lors des messes cathodiques qui avaient suivi. Si au moins, ces peuplades primitives avaient eu le bon gout de mourir noyé comme leur homologues pauvres et asiatiques victimes du Tsunami en 2004, ca aiderait, aussi! Eux, ils ont déjà touché 84% des 1.5 milliards de promesses de dons! Vous voyez, quand on fait un effort de mourir originalement devant les multiples caméras de nos touristes en goguette, c'est bien payé!

Mais donc, pour en revenir à nos amis pakistanais (largement les plus touchés), on peine à trouver du pognon pour les aider, malgré l'hiver qui approche, malgré que 1.6 millions de gens n'ont toujours pas accès à des logements ou de la nourriture, malgré que Koffi Anan parle d'une "seconde vague massive de morts en train de toucher le pays" et d'une situation dont "L'ampleur dépasse pratiquement tout ce que nous pouvons imaginer de plus affreux", malgré que l'ONU évoquant ces opérations de secours de «pire cauchemar» qu’elle ait jamais connu... Enfin, ca avance, l'ONU a enregistré pour 580 millions de promesses de don (contre 300 précédemment)... C'est mieux, même si une centaine de million à peine sont effectivement arrivé jusqu'ici et que, fatalement, c'est au début des opérations que l'argent est le plus indispensable (En moyenne, ces catastrophes sont seulement financés à 16% des besoins durant le premier mois d’opérations).

Mais le pire, c'est quand Oxfam ose se mettre debout et gueuler de sa voix stridente contre certains pays qui n'ont même pas encore proposé leur ringelle! La Belgique, La France, l'Autriche, l'Espagne, la Grece et le Portugal espéraient probablement se tirer sans payer, ce qui n'est pas très sport, convenons en.

Bah, ce qui est au final, assez rassurant, c'est de se dire que bientôt, on ne devra plus supporter ces images atroces de gens qui meurent de faim (pendant qu'on est à table, merci Coluche), remplacées par la finale de la StarAc. Et la vie reprendra son cours...Ouf!

10:59 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

26/10/2005

Décompte mortel

Le SIDA tue chaque minute un enfant de moins de quinze ans quelque part dans le monde. Ce sont les constataions d'une enquête de l'UNICEF et de l'ONU. Ca nous fait dans les 1400 enfants qui meurent quotidiennement, ce qui n'est pas trop grave puisque 1800 autres nouveaux jeunes séropositifs prennent leur place sur la même période. (les enfants constituent 1/6 du nombre de victime total du Sida)

"L'ampleur du problème est phénoménale, mais le rythme de la réponse est inadapté", indique pour sa part la directrice de l'UNICEF, Ann Veneman, expliquant que moins de 5% des enfants séropositifs ont accès à des médicaments et moins de 10% de ceux devenus orphelins et vulnérables à la maladie reçoivent un soutien extérieur.

Aux dernières nouvelles, les dirigeants de nos contrées éclairées auraient revendu leur montre...

17:26 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

3 femmes et un coup fin!

Une anglaise stérile (pléonasme?)(non, plait à tout le monde, en fait)(je fais de l'humour bête, si je veux!) de 32 ans, devient mère grâce à ses deux soeurs!

Très sympathiquement, la soeur jumelle de notre héroïne a proposé d'utiliser ses ovules et de les faire prendre dans le ventre de la soeur ainée qui n'avait justement rien à faire pendant neuf mois. Le sperme fut plus dur à trouver sans doute (il manque un frère dans cette famille!) aussi c'est le mari de la soeur jumelle qui s'en est chargé.

L'enfant ainé (pardon "est né") il y a 16 semaines, c'est un garçon, il se porte bien et toutes ces choses!

La seule question interessante reste; à laquelle des trois femmes ce pauvre enfant va-t-il devoir dire "maman"?

12:17 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Humains télécommandés

C'est une bien belle invention qu'ont produit les techniciens de NTT (Nippon Telegraph and Telephone Corp): L'humain télécommandé (piles non-incluses, 158€ TTC).

Le projet "Shaking the World" entend mettre sur la tête de nos futurs jouets, des casques reliés à des télécommandes et qui stimuleront un petit truc perdu dans l'oreille et dont tout le monde se fout, mais qui a pour finalité de faire tourner à gauche ou à droite le pauvre cobbaye (oui, c'est encore assez limité comme technique).

Finalement, c'est une bonne nouvelle; on a enfin compris que plutôt que d'essayer de faire ressembler des objets à des êtres humains, on va directement prendre des humains et les transformer en objets!

De mon côté, je prendrai dorénavant toujours une télécommande avec moi dans le métro, pour voir si je ne peux pas faire sourire au moins un peu les gens avec un walkman vissé sur les oreilles... Voir les faire sauter en marche pour mes jours grognons!

11:36 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Tel le Phoenix...

Tiens, me dis-je in petto et les doigts de pieds en éventail, ca fait longtemps que je ne suis plus venu raconter ma vie, mes doutes, mes rêves ou la dernière blague salace sur ce blog. Je profite donc d'avoir un peu de temps pour relancer un petit peu la machine... Ce qui devrait de fait faire plaisir à mon seul lecteur qui s'est senti perdu sans Utopia (merci maman!)

Il n'est pas question ici de reprendre la même cadence que précédemment. Moins de textes et surtout, insertion d'autres sujets au milieu de la géopolitique mais le fond reste semblable; Critique virulente des injustices qui passent à ma portée, tentative d'humour perdu dans mes textes, et glace OLA comme dessert.

(Re)Bienvenue à tous...

11:20 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/06/2005

En panne...

Ca fait une petite quinzaine que je n'ai plus écrit pour ce blog... Plus envie, manque de temps... Désir de travailler à des projets plus importants pour ma vie professionnelle.

L'objectif premier de ce blog a été d'apprendre en donnant mon avis. J'ai enfin découvert ce qu'était Kyoto, les OGM, le TPI, Clear Chanel et pleins d'autres choses. Cet objectif - bien que jamais terminé - a pleinement été rempli. La dérive étant qu'à force, dans l'actualité quotidienne, je ne découvre plus de nouveauté tous les jours, comme au début. Exit donc la jouissance de l'apprentissage et place à la routine de critiquer tout et n'importe quoi, juste pour faire "des posts". Mon avis, tout le monde le connait, maintenant. Je ne pense pas qu'il soit forcément encore interessant de le partager. Et quand aux sujets que je développe, ils sont généralement issus de Rezo.net ou GoogleNews. Chacun de vous peut donc facilement y avoir accès et mon interpretation n'est certainement pas indispensable... Ces sujets sont, en outre, désespérément les mêmes... Des statistiques illustrant la "fracture sociale" chez nous, mais surtout chez les autres, les débilités de GW Bush, commandant en chef de la paix mondial, les injustices à répétitions partout et de tout temps...

Dans quelques jours, je me déciderai réellement. Continuer ce blog tel quel, je ne crois pas que je le ferai. La seule alternative à une fermeture pure et simple, ce serait un blog mutli-genre, ou je pourrais développer des sujets différents, poster des dessins, des billets d'humeur ou d'humour... Bref, un espace personnel assez différent d'Utopia... Qui vivra verra...

J'en profite néanmoins pour vous remercier tous, pour vos commentaires ou simplement votre passage.

23:57 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

12/06/2005

Peril jaune

Donald Rusmfeld, le secrétaire américain à la Défense, s'est dit préoccupé par la volonté militariste chinoise. Qualifiant l'armée chinoise de troisième force mondiale derrière les USA et la Russie, Rumi s'est en outre interrogé sur les raisons de ces nouvelles dépenses militaires. "Puisque personne ne menace la Chine, on peut se demander: pourquoi cet investissement croissant? Pourquoi ces importants achats d'armes?"

La phrase n'était bien évidemment pas anodine, rappellant à mots couverts les menaces chinoises vis-à-vis de l'indépendance tawainaise. On peut néanmoins s'amuser à se demander quels menaces doivent encourir le gouvernement étasunien pour augmenter sans cesse depuis des années leur budget alors que le pays est déjà le plus puissant au monde.

Et là, répondre que les USA craignent 10 barbus armés de cutter, ca fait pas sérieux...

20:39 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Six pieds sous terre...

On se dit que parfois, la délocalisation ca du bon. Tenez, oubliez un peu les entreprises qui ferment (ou qui n'ouvrent plus) pour l'étranger et rappellez vous du bon vieux temps de nos grands-pères ou des enfants allaient travailler gaiément au fond des mines de charbon. Vous vous souvenez?

Ah! Alors, là, on est bien content que cette pratique honteuse ait été délocalisée en Amérique Latine! Ca nous soulage de voir que 400.000 enfants travaillent quotidiennement dans les mines colombiennes. Ca nous soulage de savoir qu'un million d'enfants agés de 5 à 17 ans travaillent dans les mines partout dans le monde pour nous rapporter de l'Or ou du charbon... (chiffre OIT)

Heureusement, des solutions existent (je les ai rencontré!). Avec notamment l'éradication du travail infantile dans la mine de Santa Filomena au Pérou.

13:11 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/06/2005

Etudiants, poil aux dents!

Tiens, la ministre de l'emploi, Freya Vandenbossche, annonce que bientôt, les étudiants pourront bosser plus en étant taxer moins... Chouette qu'on se dit sans réfléchir... Puis, on réfléchit...

Concretement, actuellement, un étudiant jobiste peut travailler 23 jours maximum pendant l'été pour bénéficier des meilleurs conditions de sécurité sociale (en gros, l'étudiant touche quasiment le montant brut de son salaire). Ce système permet ainsi aux étudiants de gagner une belle somme d'argent et ce, facilement puisque l'employeurs bénéficient lui aussi de remise nettement plus favorables qu'un véritable employé ne peut offrir.

Si le système est avantageux pour se faire de l'argent de poche, il est nettement plus génant pour les chomeurs qui n'espèrent plus travailler pendant les grandes vacances, n'étant pas compétitif. Mais si, jusqu'aujourd'hui, ce type de job était clairement un job d'été, la ministre souhaite que cela dépasse le cadre de ces seules vacances et propose de doubler le maximum de jours d'un étudiant jobiste.

Ainsi, la nouvelle loi qui sera votée le 1er juillet, propose aux étudiants de travailler - outre 23 jours pendant les vacances d'été - 23 autres jours n'importe quand pendant l'année, et de bénéficier en outre de remise sociale encore plus importante (on passerait d'une cotisation pour un job étudiant pendant l'année de 13,07% à 4,5%). Résultat à craindre; Un tas de jobs sous-qualifiés seront très logiquement sous-traité par des étudiants, et les chomeurs... resteront chomeurs... (dans un scénario catastrophe, on verrait même des patrons virer des emplois actuellement sous-qualifiés pour les proposer à des étudiants). La concurrence étudiant/chomeur risque d'être génante...

Outre cet aspect qui saute aux yeux, on peut également s'inquieter que ce sera la Sécurité Sociale qui "financera cette réforme" à l'envers puisque l'argent initialement versé par un travailleur ne sera pas identique à ce qui le sera par un étudiant. La Sécu étant tellement riche, ca promet...

20:22 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/06/2005

Guerres rentables...

1.035 milliards de Dollars. C'est les dépenses militaires mondiales en 2004, soit une augmentation de plus de 8% depuis 2003. Lentement mais sûrement, les dépenses mondiales se rapprochent du niveau reccord des années 80, en pleine guerre froide, remarque le rapport du SIPRI (Institut International de recherche pour la paix).

C'est bien sûr en grande partie aux USA qu'on doit l'ascension vertigineuse de ce chiffre, avec 47% du montant total. C'est également à eux et à leur opération militaire à l'étranger qu'on doit la majeur partie du reste des dépenses faites par les autres pays, souligne le rapport.

Les 100 principaux fabricants d'armes dans le monde ont d'ailleurs engrangé en 2004 un chiffre d'affaires équivalent au PNB des 61 pays les plus pauvres de la planète.

15:45 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/06/2005

Euro dépité...

Tiens, mais que coute donc un eurodéputé (cette sorte de petit jouets en plastiques qui crie "votez ouiiiiiii" quand on le secoue). Non, parce qu'on en a un sacré élevage dans notre Europe à nous qu'on aime. Jusqu'ici, le député européen était payé en fonction de sa nationalité, ce qui faisait que les disparités étaient énormes... Pour donner une idée; en 2004, un eurodéputé venant d'Italie touchait en moyenne 11.000 €uros, tandis que le même, venant d'un des petits nouveaux de l'Est en touchait largement moins de 1.000 (attention toutefois, on parle ici du salaire... Mais il faut y ajouter pleins de petits à côtés; frais généraux (3.700€/mois), déplacement (maximum 3.652€/an), secrétariat/assistant (12.500€/mois), préservatifs (beaucoup et gratuits!)). Les eurodéputés belges ou français touchaient grosso modo 5 à 6.000 €uros (la moyenne, quoi).

En septembre 2003, le Parlement Européen s'est ému de ces disparités et a décidé qu'il y aurait désormais un salaire commun à tous les eurodéputés... Lesquels ont décidé de s'octroyer un salaire de 8.500 €uros/mois, prouvant au passage que l'harmonisation par le haut, si elle était refusée par le traité constitutionnel, est au moins acceptée par ses représentants (en effet, seul les italiens auraient dû accepter de baisser un peu leur salaire...). Malheureusement, aucun accord n'avait pu être trouvé à l'époque... Evidemment, le fait que les 732 députés touchent tout d'un coup 8.500€/mois aurait signifié une enveloppe globale de près de 75 millions d'€uros annuel, ce qui visiblement a été mal percu au sein des pays-payeurs et on en était resté sur les bases du vieux système.

Le parlement Européen n'a toutefois pas abandonné et proposera bientôt au vote un salaire mensuel de 7.000 €uros pour ses eurodéputés (ils se votent leur propre salaire, pratique, non?). Espérons qu'avec Bolkestein, la menace de l'Eurodéputé polonais ne vienne pas entaché le débat... Ca serait tellement triste...

20:37 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Tête de BIT!

C'est le Bureau International du Travail (BIT) qui l'a dit; Malgré une croissance économique mondiale de 5% en 2004, la croissance de l'emploi ne se chiffre qu'à 1,7% pour cette année, ce qui fait que plus d'un milliard de personnes (1 personne sur six) sont sans emploi ou n'ont qu'un revenu insuffisant.

Le monde découvre enfin que la croissance a tout crin ne suffira décidément pas pour combler de bonheur la population... Comme quoi, suffisait de leur prouver mathématiquement la chose. Moi, en tout cas, je suis content de savoir que je ne suis pas seul dans mon combat quotidien (oui, j'exagère, je bosse encore 5 jours avant de recevoir mon C4).

19:38 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/06/2005

Europe bolchévique?

Bizarrerie amusante; Quand on tape "bolkestein" dans un fichier word, le correcteur orthographique francophonne souhaite remplacer ce mot par... "Bolchevisme".

Vous croyez qu'on aurait pas bien compris les réelles motivations de l'ex-commissaire néérlandais?

16:16 Écrit par kusquo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |